Ma vie en hĂ´pital psychiatrique

La patiente de la chambre 246 – Ma vie en hĂ´pital psychiatrique

La patiente de la chambre 246 – Ma vie en hĂ´pital psychiatrique : « J’écris de chez les fous, pour les fous, pour briser les a priori et les stĂ©rĂ©otypes. J’écris pour dĂ©voiler ce qui se cache derrière les murs de ces Ă©tablissements qui effraient le grand public. J’y conte mon quotidien, mais aussi celui de mes amis d’infortune. J’y dĂ©cris le plus fidèlement possible la routine et les histoires qui s’y dĂ©roulent.
Il me semble important de parler de ce genre d’expérience afin de sensibiliser, en quelque sorte, la population mal informée sur les troubles mentaux. Expliquer les fragilités qui ne sont pas forcément de la folie, décrire les maladies et les soins.
Je veux briser le tabou de la folie. »

« Qui que vous soyez, si vous souffrez, ne restez pas seul, et faites-vous aider, quoi qu’en disent les autres. Voir un psychologue, un psychiatre, se faire hospitaliser… Tout cela ne devrait pas être associé à quelque honte que ce soit. »

Alice Leroy

Alice est dépressive. Elle souffre aussi de troubles alimentaires, d’automutilation et de cleptomanie depuis toujours. Dans ce livre, elle décrit ses nombreuses hospitalisations en clinique psychiatrique, internée suite à plusieurs tentatives de suicide. Avec un humour noir, elle nous raconte son quotidien entre les murs protecteurs de l’hôpital, ses rencontres avec les autres « fous », la lutte entre le désir de mourir et la volonté de vivre, les passages en salle d’isolement, les traitements, les discussions avec le personnel, les anecdotes loufoques ou joyeuses du « monde de la folie » qui nous effraie tant.

Source issue du site : laboiteapandore.fr