Exprimer et libérer sa souffrance.

Une souffrance légitime.

L’impression illusoire qu’on se protège et qu’on protège les autres si on tait sa souffrance, et qu’on risque de la réveiller si on l’évoque, est très fréquente.
En réalité, c’est en s’empêchant de parler, que la souffrance risque de s’enkyster.

Une blessure psychique engendre une souffrance psychique légitime, tout comme les blessures corporelles engendrent une souffrance physique normale.

En fonction de la gravitĂ© d’une blessure corporelle, il faudra s’en occuper, par des soins adaptĂ©s, pour que la blessure puisse cicatriser. LaissĂ©e de cĂ´tĂ©, une blessure importante risque de se compliquer.
De même, les petites blessures psychiques peuvent guérir spontanément avec le temps. Tandis que les blessures plus importantes nécessitent une prise en charge pour permettre leur cicatrisation, et éviter les complications.

 

Exprimer sa souffrance pour la libérer.

Il faut alors que la personne puisse parler de ce qui la fait souffrir.
En effet, c’est en reconnaissant la souffrance que celle-ci pourra s’apaiser. Un sentiment de soulagement se fera alors ressentir.

Ainsi, pour prendre en charge la souffrance psychique, réactionnelle à un événement douloureux identifié, ou déguisée sous la forme de pathologie, il faut pouvoir prendre en charge la blessure psychique qui est à son origine.
En fonction de la force du dĂ©ni (puissance de l’oubli), le travail du thĂ©rapeute sera plus ou moins aisĂ©.

 

Apaisement de la souffrance.
Se libérer de sa souffrance.
Photo by Dawid Zawiła.

Certaines psychothĂ©rapies illustrent l’effet thĂ©rapeutique de la libĂ©ration Ă©motionnelle.

Certaines thérapies, comme les techniques d’activation de conscience (TAC ou hypnose), l’intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires (EMDR), les techniques de libération émotionnelle (EFT) et la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT) permettent parfois d’accéder à ce travail.

En effet, il est demandĂ© au patient de laisser s’exprimer l’émotion pĂ©nible liĂ©e à un Ă©vĂ©nement douloureux. L’Ă©vĂ©nement est remĂ©morĂ© au prĂ©alable de façon consciente (pour l’EMDR et l’EFT) ou de façon non consciente (pour l’hypnose).

 

Soulagement de la souffrance.
(Re)trouver sa liberté et (re)devenir maître de sa vie.
Photo by Naveen Chandra.